Gagnants et perdants du e-commerce durant la pandémie

La pandémie a été une calamité pour une multitude d’entreprises, mais elle a également donné un coup de fouet très puissant aux ventes en ligne.

Selon un rapport publié fin 2020 par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), la part des achats en ligne dans le total des transactions de sept des plus grandes économies du monde représentant les deux tiers du commerce électronique mondial est passée de 16 % à 19 %).

La liste des gagnants et des perdants d’une année atypique

L’essor du commerce en ligne a fait beaucoup plus de gagnants que de perdants, la plupart d’entre eux aux États-Unis et en Chine.

Parmi les premiers, on trouve les géants Alibaba, Amazon, JD.com, Pinduoduo et eBay, qui ont réussi à tirer parti de ce boom avec une croissance annuelle à deux chiffres dans l’une des années les plus compliquées de l’histoire récente pour les multinationales les plus dépendantes du commerce physique.

Le sort inverse a suivi les géants du commerce électronique axés sur le transport et le tourisme : Airbnb, Booking, Expedia ou Uber, entre autres, qui ont vu l’an dernier leur trajectoire de croissance tronquée et ont enregistré des baisses allant de 11% (Uber) à plus de 60% (Booking et Expedia, durement touchés par l’effondrement de la demande hôtelière).

Dès maintenant,

Comparez les logiciels de gestion d’entreprise !

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou, comparez les logiciels de gestion d'entreprise qui correspondent à votre besoin. C’est gratuit et sans engagement !

Par ici !