Progiciels : bientôt tous en SaaS ? | CELGE

Progiciels : bientôt tous en SaaS ?

Progicels : bientôt tous en SaaS (Software as a Service) ?

Nous avions évoqué il y a quelques temps les différences entre SaaS -Software as a Service – et on-premise – licence sur site. Si les deux modes de distribution ont chacun leurs supporters, quelle sera la tendance des solutions de demain ? Le on-premise, va-t-il disparaitre ?

Le SaaS, un modèle économique plébiscité par les éditeurs…

Après des débuts timides, le mode de distribution SaaS gagne chaque année un peu plus de terrain. En France, selon le cabinet PAC, le mode SaaS représentait 28% du marché en 2016, soit une augmentation de près de 7% en 10 ans. Rien ne semble pouvoir arrêter cette tendance : selon forEntrepreneurs acquérir de nouveaux clients pour des solutions SaaS est bien plus rentable que les autres modes de distribution. Ainsi les entreprises ayant adopté ce système économique affichent une croissance supérieure et plus rapide que les éditeurs restés sur des modèles économiques « classiques ». Par ailleurs le nombre de sociétés d’édition de logiciels intégralement en SaaS a explosé, poussé par les nouveaux modes de consommation introduits par les appstores en ligne. Si les logiciels vidéoludiques ont été les premiers à s’engouffrer dans la brèche, les autres familles de logiciels n’ont pas tardé à suivre. On pense en particulier aux progiciels – logiciels professionnels – séduits par les avantages de solutions connectées à leur clients, quasi sans interruption. On pense naturellement à Adobe qui a dématérialisé sa Creative Suite très tôt cherchant à imposer l’utilisation par abonnement de nouveaux produits, tous interconnectés. Plus récemment c’est l’éditeur AutoDesk qui a amorcé une transition en douceur en passant de la licence sur site à la facturation par abonnement. Progressivement, le modèle du logiciel en tant que service n’a cessé de gagner des parts de marché. Si l’on y regarde de plus près, sur les dix principaux éditeurs de progiciels, tous sans exception offre des solutions en SaaS.

Éditeurs SaaS
Microsoft Oui
SAP Oui
Oracle Oui
IBM Oui
DELL EMC Oui
SAGE Oui
Adobe Oui
Salesforce Oui
Dassault Sytèmes Oui
Cegid Oui

Lire aussi : « SaaS versus On premise, que choisir ?« 

… et par les utilisateurs

Bien sûr, les raisons de ce succès ne reposent pas que sur des avantages économiques pour les éditeurs de logiciels : les utilisateurs y trouvent eux-aussi leur compte. La première raison invoquées par ces derniers pour justifier du choix de la distribution en SaaS : la flexibilité. Toujours selon le cabinet PAC, l’augmentation du SaaS en France, évoqué en début d’article, est un levier qui a permis au marché global du logiciel d’augmenter de plus de 4%. Ce succès traduit l’incroyable engouement pour le tout connecté. La tendance amorcée se poursuit au delà du concept du logiciel en ligne, des produits hérités du SaaS ont fait leur apparition : PaaS (Platform as a Service) et IaaS (Infrastructure as a Service). SaaS, PaaS et IaaS sont les trois catégories principales du cloud computing et leur présence au sein des entreprises ne cesse de gagner du terrain.

Ce plébiscite foudroyant témoigne de l’intérêt des utilisateurs qui ont été conquis par les nombreux avantages offerts par le logiciel en tant que service.

  • Facilité de déploiement

L’installation des solutions en SaaS ne nécessitent plus de supports physiques. Les mises à jour sont également simplifiées et comprises dans l’abonnement et sont plus réactives. L’infrastructure nécessaire est plus légère, la plupart du temps l’existant est suffisant.

  • Accessibilité

Libérées du matériel, les solutions en SaaS sont accessibles depuis n’importe quel terminal. Un employé peut commencer son travail sur son ordinateur de bureau et le continuer depuis son smartphone ou depuis un autre poste de travail. La mobilité est ainsi facilitée, l’accès et le partage d’informations sont démultipliés.

  • Services à la demande

L’abonnement à un logiciel en tant que service permet une utilisation ponctuelle et flexible de ce dernier. Ainsi, les entreprises peuvent recourir à des solutions progicielles extrêmement puissantes quand elles en éprouvent le besoin, ou modifier le nombre d’utilisateurs d’un mois à l’autre. Cela permet de palier à une hausse de l’activité ou à des opérations spécifiques limitées dans le temps.

  • Économies

Le modèle économique de l’abonnement permet, dans la majorité des cas, un déploiement moins couteux.

Le on-premise va-t-il disparaître ?

C’est une question délicate. Devant l’essor sans précédent du SaaS, on peut s’interroger sur l’avenir du on-premise. Si certains éditeurs, ou utilisateurs,  on fait le choix du tout SaaS, ce modèle ne fait pas encore l’unanimité. Le principal motif de résistance : la sécurité. Bien des aspects du logiciel en tant que service sont perçus comme une dépendance à une entité extérieure. En outre, le tout connecté présente un risque qui devient une question cruciale depuis quelques années : le piratage informatique. Les exemples d’intrusions et de vols de données sensibles se répètent au fil du temps et toutes les entreprises sont concernées… y compris les entreprises de sécurité informatique !

Lire aussi : « Qu’est-ce que le « On premise » ?« 

Devant ce risque, certaines entreprises sont amenées à choisir un compromis : opter d’une part pour des solutions on-premise qui garantissent la localisation des données sensibles sur leur site, et d’autre part des solutions en SaaS pour certains processus métiers. Il s’agit là d’une solution transitoire dans une course sans fin pour la protection des données. En effet, dans bien des cas, les sociétés infectées l’ont été par un simple email porteur d’une pièce jointe vérolée. A terme, les solutions en on-premise seront de moins en moins présentes au sein des entreprises. Les licences en dur ne vont pas disparaître, du moins pas tout de suite. Il y a fort à parier que le on-premise survivra, mais dans des contextes très particuliers faisant l’objet de développements spécifiques. D’ici quelques années, le on-premise sera pour les éditeurs un marché de niche.

Vous hésitez entre différentes solutions pour votre entreprise ? En SaaS ou on-premise ? Notre comparateur en ligne gratuit vous permet d’identifier la solution la plus adaptée à votre contexte, en moins de cinq minutes.

J'identifie mon progiciel en moins de cinq minutes !
Gratuit et sans engagement

Crédit photo : © Fotolia
Trouvez votre logiciel idéal en quelques clics et gratuitement,
 
qu’il soit en mode On Premise ou en Saas !

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou, en moins de 5 min., obtenez un comparatif gratuit des éditeurs de logiciels de gestion d'entreprise ! +7 000 solutions référencées.

Par ici !