5 choses à savoir sur la charge de travail

La charge de travail et la grille salariale sont des thèmes récurrents de la gestion des ressources humaines. A distance ou sur site, les problèmes de surcharge mais aussi de sous-charge de travail ont fait partie des difficultés rencontrées par les équipes pendant la première phase de confinement durant la pandémie du Covid-19, et en phase de reprise. Revenons ensemble sur cinq notions importantes concernant la charge de travail.

1- Les 3 dimensions de la charge de travail

Qu’il s’agisse de travail sur site ou à distance, il est important que l’on prenne en compte les 3 dimensions de la charge de travail à savoir :

  • La charge prescrite : elle regroupe aussi bien sur le plan quantitatif que qualificatif, tout ce qu’il est demandé de faire. En d’autres termes, il s’agit de faire le point des prescriptions, des objectifs, des outils et moyens à disposition …
  • La charge réelle : ici, il s’agit de fait le point de ce qui a pu être vraiment réalisé. Avant de l’évaluer, il faut tenir compte des aléas, du travail non prévu, des ajustements, du travail réalisé avec la contribution des collègues …
  • La charge vécue : même si cette charge parait plus subjective, elle demeure d’une importance capitale. La charge vécue correspond à la représentation que chacun a du sens du travail et de sa charge.

3 dimensions de la charge de travail

Dès maintenant,

Comparez les logiciels de gestion RH

2- Les différentes manifestations des problèmes de charge de travail

Pour bon nombre de personnes, parler de charge de travail revient à parler de surcharge. Et pourtant, une « surcharge » de travail visible, temporaire, dans le but de palier à une situation spéciale par exemple n’est pas toujours mal vécue des collaborateurs. Le vrai problème commence lorsque cette surcharge dure dans le temps, lorsqu’elle n’est pas visible ou encore lorsqu’elle n’est ni discutée ni régulée.

L’autre aspect qui ne doit pas échapper est celui de la sous-charge de travail. Cette dernière même si on pense qu’elle peut passer inaperçue peut très bien occasionner des gènes du mal être, des problèmes de santé pour les collaborateurs, des sentiments de déqualification et affecter l’efficacité de l’entreprise.

3- La régularisation des charges de travail

La régularisation des charges de travail est un processus qui se déroule globalement en trois étapes :

  • Le suivi et l’évaluation : les outils, qu’ils soient digitaux ou non, ne permettent pas d’avoir une valeur exacte de la charge de travail. Pour une meilleure évaluation, il est important d’établir des échanges réguliers entre manageur et collaborateur afin de rendre visible l’activité réelle et de partager les indicateurs d’activité.
  • L’ajustement et l’adaptation : il convient au fil de l’activité, de réorienter, de prioriser, d’adapter les objectifs et les moyens mais aussi d’arbitrer.
  • La planification et l’anticipation : afin de fixer les objectifs, il faut s’appesantir sur trois principaux piliers : les résultats attendus, les moyens pour parvenir tant du côté du manageur que des collaborateurs puis la perception qu’on en a.
Follow up - suivi

Dès maintenant,

Comparez les logiciels de gestion RH

4- Le télétravail a un impact sur la charge de travail

  • Selon les experts, le télétravail alourdit les charges de travail en raison des efforts de coordination que cela nécessite, du soutien aux collègues relativement plus complexe à organiser et de nombreux autres facteurs tels que : la non maitrise de l’outil informatique, les conflits avec les activités domestiques, la sur-connexion …
  • Il est également possible, que le télétravail rende les régulations plus complexes en raison du fait qu’on ait moins de visibilité sur le travail de chacun, que la communication soit plus complexe …

Il est important de préciser que deux points de vigilance doivent être pris en compte :

  • La nécessite d’avoir un minimum de temps afin de maintenir le lien social
  • Les éventuelles situations d’inégalité tant en termes de sexe (homme/femme), que d’équipement, de logement, de situation personnelle…

5- La charge de travail : une affaire de tous

Il est vrai que la question de la régularisation des charges de travail incombe en premier lieu au manageur et au salarié. Toutefois, cela peut également impliquer les autres services, les collègues, les financeurs, les clients… En réalité, la question de la charge de travail doit être discutée de façon transversale, c’est-à-dire en équipe, entre manageurs, dans les IRP (Instance Représentative du personnel) et au sein du comité de direction.

Dès maintenant,

Comparez les logiciels de gestion RH

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou, comparez les logiciels de gestion d'entreprise qui correspondent à votre besoin. C’est gratuit et sans engagement !

Par ici !