Le 1er Comparateur et Évaluateur de Logiciels en Europe

Quelles sont les erreurs fréquentes des DSI sur la stratégie cloud ?

cloud computing image

 Sommaire

Vous trouvez en moins de
5 minutes le meilleur logiciel !

C’est un fait, les solutions en mode Saas sont de plus en plus prisées par les sociétés. Au cœur de ce changement, le DSI doit permettre à sa société d’accompagner le changement, si possible en évitant certaines erreurs.

Les DSI, ou directeurs des systèmes d’information, sont chargés d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies technologiques pour leurs organisations, y compris des stratégies de cloud computing. Cependant, trouver la bonne stratégie pour réussir dans le Cloud n’est pas toujours chose aisée. Il existe ainsi une série d’erreurs que les DSI peuvent commettre. Si notre liste n’est pas exhaustive, nous avons dénombré 7 points intéressants à signaler.

  1. Ne pas comprendre pleinement le cloud

Les DSI peuvent ne pas comprendre pleinement les capacités et les limites de la technologie du cloud, ce qui peut entraîner des attentes irréalistes et une mauvaise prise de décision. Typiquement, certains DSI pensent qu’une adoption tardive du cloud ne leur permettrait pas d’en tirer beaucoup de bénéfices. Alors qu’au contraire, les adoptants tardifs du cloud bénéficient généralement de produits et de services plus matures. Les outils et les services associés sont aussi généralement plus simples d’utilisation et ils disposent par exemple d’une meilleure ergonomie. Certains experts recommandent ainsi de ne pas se précipiter pour trouver la solution cloud la plus appropriée.

  1. Ne pas être clair sur les besoins de son entreprise

Les DSI peuvent avoir une vision superficielle du fonctionnement de leur entreprise. Or, la mise en place du cloud ne nécessite pas seulement une mise en œuvre par les fournisseurs. Il demande aussi de regarder en profondeur dans les différents systèmes informatiques et de rendre les équipes informatiques parties prenantes. Si les solutions de Cloud permettent des ajustements et des plans personnalisables, les entreprises mettant en œuvre les stratégies associées doivent avoir un plan clair de ce qu’elles veulent. Pour cela, elles doivent connaître parfaitement leur contexte, afin d’adapter la solution à leur spécificité. Cela peut-être une façon de rentabiliser davantage la mise en place du cloud et également d’avoir une performance plus efficace.

Automatisation

Dès maintenant,

Comparez les solutions de logiciels informatiques

  1. Négliger l’automatisation

Les DSI peuvent ne pas suffisamment utiliser l’automatisation avec le cloud. Or, pour certains experts, une façon de bien se servir du cloud passe notamment par le fait d’automatiser un grand nombre de tâches, du développement de l’infrastructure et des applications à l’administration et à la sécurité.

  1. Ne pas prendre en compte la notion de transformation numérique

En outre, beaucoup de DSI surestiment quelquefois la prise en compte par les salariés de la transformation numérique. Indiquons que cela constitue souvent un des motifs d’échec de la mise en place de stratégies cloud par les DSI. En effet, certains d’entre eux peuvent négliger le fait qu’un certain nombre de salariés peuvent être réticents au changement et ne pas avoir envie d’essayer des nouvelles technologies. Ainsi, la mise en place réussie du cloud exige d’avoir des salariés flexibles et prompts à se servir régulièrement de cette solution et à en apprécier ses avantages.

  1. Ne pas impliquer les collaborateurs

Également, les DSI peuvent ne pas assez impliquer les principales parties prenantes, telles que les chefs d’entreprise et le personnel informatique. Or, selon Gartner, le cloud n’est pas seulement une question technologique. Il suppose aussi un lien entre métiers et IT. Il ne faut en effet pas attendre que l’IT adopte le cloud pour qu’il soit ensuite accueilli facilement par les métiers, car cela peut entraîner des problèmes de résistance et d’adoption par la suite.

  1. Ne pas mettre en avant les avantages du cloud

Pour « vendre » la solution à son entreprise, le DSI peut se concentrer excessivement sur les économies de coûts et pas assez sur d’autres facteurs tels que l’évolutivité, la fiabilité et les performances. Pourtant, même si un cloud bien mis en place peut amener quelques économies, son rôle est d’abord d’amener de la flexibilité et de la mobilité. Il permet en effet aux collaborateurs d’avoir accès aux solutions sur n’importe quel support et à n’importe quel moment, avec une simple connexion internet. Le DSI doit parler d’abord de ces avantages-là.

  1. Ne pas faciliter la vie des ses utilisateurs

Pour fonctionner correctement, la stratégie cloud doit être comprise par les parties prenantes au sein de l’entreprise. Pour cela, mieux vaut éviter d’avoir une vision floue et incompréhensible de la conduite à mettre en œuvre. Une stratégie cloud basée sur document de moins de 20 pages peut permettre de ressouder les équipes autour d’un objectif commun clair.

image cloud

Dès maintenant,

Comparez les solutions de logiciels informatiques

Najib expert chez CELGE
experte chez CELGE
Vous cherchez un logiciel ?
Nos experts sont là pour vous aider !

Simplifiez votre recherche de logiciel, en vous offrant une recommandation sur mesure et 100% gratuite avec rapidité et précision.

barres
Ces articles vont vous intéresser

Envie de rester au
courant de l'actualité
des logiciels?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester au courant des dernières nouvelles, lire les conseils et les analyses de nos experts et découvrir tous nos derniers livres blancs directement dans votre boîte de réception.

barres
Découvrez notre sélection d’éditeurs de logiciel
Vous êtes en bas de la page,
arrêtez de scroller. Vous faites quoi ?
hibou question