7 étapes pour réussir son projet de migration des données

Permettant au service marketing d’une entreprise de se prémunir d’une base de donnée claire et précise de l’ensemble des clients et prospects de celle-ci, la migration de données en interne est une étape cruciale. Selon une étude récemment publiée par Experia, plus de 9 entreprises sur 10 sont engagées dans un projet de migration de leurs données. Dans ce même panel, plus de 85% des entreprises concernées se retrouvent confrontées à des problèmes importants à chaque étape de cette tâche interne. A la vue de ces données, il est de première importance de se questionner sur les étapes indispensables à une migration réussie en entreprise. Entre planification de migration et finalisation de la bascule, voici les 7 étapes indispensables à une migration de données porteuse de succès.

classement des logiciels ERP comptabilité

Exemple de résultats du comparateur en ligne – Gratuit

cliquez ici pour commencer

1. Une planification minutieuse de la migration

Cela peut sembler être une évidence pour certains mais il est en premier lieu crucial pour une migration de données réussie de la prévoir au plus tôt et d’une manière minutieuse. Outre une clarification des besoins et attentes de l’entreprise, la planification permet de résoudre les éventuels problèmes de collaboration interne à chaque étape du projet. Pour une planification complète et positive, celle-ci doit prendre en compte la viabilité du projet, son coût, sa structuration interne, ses processus de sécurité, les ressources nécessaires ainsi que sa durée envisagée.

2. Lancer la migration des données

Avant de lancer officiellement la migration et dans la lignée du point précédent, un plan précis de la politique générale rattachée au projet devra être mis en place et définira les tâches essentielles pour ce dernier. Il devra aborder tout d’abord les données concernées, les responsabilités des corrections des possibles erreurs internes ainsi que le modèle de validation de l’avancement du projet. Une astuce consiste à demander à des professionnels de l’entreprise ceci : quels sont les points que nous vous présenterons qui retiendrons votre attention et approbation pour la clôture du système précédent ? Cette question retiendra leur attention sur l’organisation, au détriment de la technique de transmission des données.

3. Analyser le contexte global

team travail collaboration

Afin d’orienter au mieux le projet, l’analyser dans son contexte global est nécessaire. Dans cette optique, la création d’un dictionnaire des données et des spécifications précises de leurs rapprochement est obligatoire. S’en suivra une analyse des processus gestionnaires internes et la création d’un rapport sur les impacts de la migration.

4. Conception de la solution migratoire

Savez-vous que plus d’un utilisateur sur trois invoque l’ergonomie optimale des données comme le défi principal à relever ? De ce fait et à ce moment, les chefs de projet doivent être en mesure de répondre clairement sur les modalités de leur objectif final. Cela passe par la conception d’un mapping de l’interface mais aussi de données qualitative aisément gérables en interne.

5. Installation et tests de viabilité

Avec l’installation vient la possibilité de tester le modèle théorique, de retravailler la conciliation des données et de tester de nouveau le modèle stratégique de gestion des données. Pour les chefs de projets impliqués, il convient également de considérer à cette étape le démantèlement du système précédent devenu obsolète et la formation au système actuel.

logiciel erp planning sapMigration d’ERP SAP S4/HANA

6. Validation de la migration

Une fois la migration de données effectuée, s’impose le moment de la valider officiellement. Cela apporte deux avantages distincts : informer les sponsors que le nouveau système est en accord avec les exigences et aux auditeurs du projet que celui-ci est globalement en conformité avec les attentes précédemment établies..

7. Terminer la bascule

coursePour terminer la migration des données, l’entreprise devra clôturer le système précédent et effectuer un monitoring constant de l’actuel. Pour être effectuée dans les nomes, il convient à celle-ci de respecter l’ensemble des conditions rattachées à ce changement. Ce n’est qu’à ce moment et après attestation de conformité que l’ancien système pourra être réellement clos.

 

J'identifie mon progiciel en moins de cinq minutes !

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :