Challenges lors de la liaison d'un ERP au site de vente en ligne | CELGE

Intégration d’un ERP à votre site e-commerce : les challenges

Bien que de plus en plus adeptes des logiciels de gestion intégrés (ERP), les entreprises françaises ne comprennent pas clairement toutes les complexités qui amènent une intégration porteuse de résultats du logiciel à un site web e-commerce. De ce fait, les résultats inhérents ne sont bien souvent pas conformes à leurs attentes… Dans cette optique, il est important pour elles de savoir qu’une intégration réussie d’un logiciel ERP en entreprise ne consiste pas seulement en un simple échange de données mais réellement en une intégration sans failles et complète des processus métiers dans une optique d’expansion financière. Pour aider qualitativement les entreprises dans cette modification importante, nous explorons ci-dessous les 5 défis à résoudre pour réussir l’intégration d’un logiciel ERP au site de vente en ligne.

1. Une intégration faiblement pensée en amont

Avant d’initier ce changement, il est de première importance de comprendre et d’anticiper les résultats attendus de par cette modification. Ces attentes se doivent d’être quantitatives et qualitatives pour une migration réussie. Fournies et quantifiables, elles peuvent concerner le pourcentage d’augmentation de la croissance attendue ou l’optimisation des  types de ventes (booster une famille de produits, augmenter le panier moyen d’achat) ou encore l’amélioration de l’expérience client. Pour simplifier, l’entreprise doit avoir une image claire et complète de l’objectif final qu’elle entend atteindre grâce à l’implémentation du logiciel ERP.

2. Un manque de compréhension dans les exigences

Bien trop souvent, le temps de travail alloué entre les entreprises et leurs partenaires d’intégration n’est pas optimisé. Ainsi et de ce fait, la compréhension des exigences d’intégration métier n’est pas viable. Cela finit par entraîner à terme des dépassements des coûts, une augmentation des efforts humains et des retards dans les projets. Une compréhension entière des exigences constitue donc la partie la plus importante de l’intégration, et les partenaires de ce processus doivent être clairs sur les défis à relever et l’objectif final de l’implémentation. Dans le même temps, les systèmes et les données synchronisés devraient être identifiés et marqués. Pour finir, il est grandement conseillé de cartographier l’intégralité des flux métier afin de disposer d’une représentation graphique du processus. Cela permettra aux deux parties de comprendre qualitativement les exigences et processus inhérents à ce changement.

3. Des tests insuffisants postérieurement à l’implémentation ERP

Une fois le logiciel ERP implanté, vient le temps des tests. Malheureusement et alors que les projets subissent bien souvent des retards, il n’est pas rare que cette étape soit réduite voir annulée pour gagner du temps. Pourtant, les tests en entreprise sont l’une des étapes les plus importantes du processus et doivent être pris au sérieux. L’intention première derrière ces derniers n’est pas seulement la vérification du fonctionnement du logiciel ERP, mais également un temps pour vérifier si le système répond correctement aux besoins de l’entreprise. Pour dégager les problématiques inhérentes à son utilisation et améliorer les résultats, la phase de test se doit d’être correctement planifiée et exécutée.

4. Un manque de formation et support

Outil complexe, le logiciel ERP demande une formation adéquate à destination de l’ensemble de ses utilisateurs. Généralement, ce temps de formation est laissé à une toute petite phase à la fin du projet, ce qui en réalité complique grandement la tâche et la prise en main globale des utilisateurs finaux. Même lorsque le processus métier complet est correctement intégré, les utilisateurs de l’outil ne sont pas formés dignement pour cela. A terme, ce manque de formation et support conduit à l’échec de ce qui aurait pu être un projet porteur de succès. Partant de ce constat, une formation appropriée et un soutien aux utilisateurs finaux sont des tâches impératives et obligatoires pour une intégration réussie, à court et long terme.

5. Une vision à long terme délaissée

Une vision à long terme est une nécessité pour une intégration réussie de l’ERP dans les processus commerciaux de l’entreprise. L’avenir à long terme détermine dans quelle mesure l’intégration poursuivra sa route en entreprise. Celles délaissant cet aspect de l’implémentation se retrouvent souvent dans une situation inconfortable lorsque cette question s’impose d’elle-même. Pourtant, ces dernières se basent généralement et seulement sur les objectifs à atteindre à court terme. Optimalement et en conclusion, elles devraient avoir des intentions affirmées et claires pour ce qui doit être mis en place après l’atteinte des objectifs à court terme.

Dès maintenant,

Comparez les logiciels ERP du marché gratuitement

et sans aucun engagement !

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou! Notre comparateur de logiciels vous permet de confronter les éditeurs entre eux. En moins de 5 minutes, c'est gratuit et sans engagement.

Comparez les éditeurs ici !