Top 10 Migration de logiciel, les bonnes pratiques | CELGE

Top 10 des bonnes pratiques de migrations de logiciels de suivi d’activité

suivi activité
EURECIA : Suivi RH, gestion des temps et actitvités

Le suivi d’activité est un processus permettant d’assurer le bon déroulement des projets dans les temps impartis. Cette facette des ressources humaines assure en outre le suivi des activités de vos collaborateurs. Les logiciels servant au bon fonctionnement de ce processus sont essentiels dans une entreprise ayant des salariés.

Toutefois, la nécessité de changer de logiciel peut survenir. Les avancées rapides propres aux technologies de l’information vous pousseront peut-être à effectuer une migration de votre logiciel de suivi d’activité. Voici 10 bonnes pratiques qui vous permettront de réussir cette migration.

1. Initialisation

Il conviendra donc dans un premier temps de définir votre projet via un cahier des charges établi avec le prestataire choisi. Il sera question de définir les contours du projet en y associant une enveloppe budgétaire et votre profil entreprise. À savoir le nombre de salarié, les tailles de projets, les ressources matérielles et informatiques, etc. Ces données permettront de créer un logiciel de suivi d'activité taillé selon vos besoins.

2. Spécifications fonctionnelles et techniques

Ensuite, il sera nécessaire de rentrer plus en détail dans le projet. Toujours avec votre prestataire, il sera question de définir les processus d'implémentation. C'est par exemple le cas de l'archivage, des niveaux d'accès, des flux de données, des profils et comptes utilisateurs.

3. Paramétrage des comptes

Une fois les paramètres d'archivage définis, il faut ouvrir et paramétrer les comptes tant internes qu'externes. Ceux-ci serviront dans un premier temps à des phases de tests afin de s'assurer de la bonne sécurité du logiciel ainsi que de son bon fonctionnement.

4. Développement et configuration

Dès lors que les spécifications ont été définies et mises sur pied, le prestataire doit développer et configurer le produit. Il doit aussi concevoir l'interface de travail. La durée de cette étape dépendra principalement de l'ampleur du projet de migration et des contours de celui-ci.

5. Archives

Les données sont au cœur du fonctionnement de toute entreprise. Dans le cadre d'une migration, il est question de récupérer les données de l'ancien SI et de les transférer vers le nouveau. Il sera nécessaire de mettre en place un format de données compatible avec celui de l'ancien logiciel. Le tout au sein d'un système sécurisé et respectant les normes RGPD.

6. Test produit

Une fois le logiciel développé, il est question de tester le produit. Certains membres de votre équipe seront désignés pour cela, généralement des collaborateurs expérimentés et capables de déceler les anomalies. Certains projets pilotes pourront faire l'objet d'essais afin de tester les capacités du logiciel en matière de gestion des activités.

7. Formation

Par ailleurs, une formation des futurs utilisateurs sera nécessaire afin de les familiariser au logiciel. Des webinaires, cours sur place, tutoriels, accompagnements seront à mettre en œuvre. Il est nécessaire de mettre en place cette formation avant le lancement en production du logiciel.

8. Audit des phases pilotes

Une fois les phases de tests effectuées, il est nécessaire de procéder à un audit de celles-ci. Cette étape de la migration doit intervenir de préférence elle aussi avant le lancement de la version live. Elle permet de déceler les bugs et de les corriger le cas échéant. Et permet avant de passer en mode production, de s'assurer qu'aucun bug n'a été oublié.

9. Lancement en production

La phase de lancement en production arrive enfin. La nouvelle mouture remplacement l'ancien logiciel de gestion d'activité et de suivi de projets. Une version live du nouveau logiciel remplacera alors définitivement l'ancien système. Au cours de la phase cruciale, qu'est le début du lancement, l'intégrateur sera particulièrement attentif aux bugs.

10. Fin du projet de migration et vérification de conformité

Une fois la version live mise sur pied, le projet de migration est terminé. Toutefois, il reste quelques vérifications à effectuer : s'assurer par exemple que le logiciel respecte l'ensemble des règles et l'éthique de l'entreprise. Notamment en ce qui concerne la sécurisation des données et le respect de la vie privée. Surtout dans le cadre du suivi d'activité.

Avant de migrer,

comparez les logiciels de gestion d’activité

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou! Notre comparateur de logiciels vous permet de confronter les éditeurs entre eux. En moins de 5 minutes, c'est gratuit et sans engagement.

Comparez les éditeurs ici !