Livre blanc Sécurité et de sauvegarde, Faire le grand saut de la virtualisation | CELGE

Téléchargement Livre Blanc : Sécurité et sauvegarde, faire le grand saut de la virtualisation

livre blanc securite et virtualisation

De nombreuses entreprises de taille moyenne ont investi d’importantes ressources pour sécuriser et sauvegarder leurs serveurs, les postes clients, les données et l’infrastructure réseau globale dans un environnement client-serveur classique. Alors même qu’elles pensent pouvoir tirer parti sereinement de ces investissements, de nouvelles technologies comme le Cloud Computing et la virtualisation entrent en scène, avec leur lot d’avantages majeurs et de nouveaux enjeux.
En essence, le Cloud Computing consiste à utiliser via Internet des services tiers relativement évolutifs et fiables pour l’activité de l’entreprise, avec paiement à l’usage, comme SaaS (Software-as-a-Service) ou IaaS (Infrastructure-as-a-Service). La virtualisation est la première étape du Cloud Computing.
La virtualisation utilise un logiciel pour scinder un serveur physique en plusieurs machines virtuelles indépendantes, ce qui permet d’exploiter plus efficacement les ressources informatiques existantes. Il s’agit également d’un préalable au Cloud Computing, car elle
met à disposition des ressources physiques et logiques à travers une couche de services virtuelle dans l’entreprise.
La virtualisation présente des atouts séduisants : gains de temps et d’argent importants, productivité accrue et meilleur service client.
Les serveurs existants sont mieux utilisés, les machines les plus anciennes mises hors service et de l’espace peut être libéré. De plus, les coûts énergétiques baissent car le nombre de systèmes à alimenter et refroidir diminue.
En outre, la virtualisation améliore la fiabilité et les performances en assurant une haute disponibilité et une répartition de charge entre divers hôtes physiques. En cas de panne d’un serveur physique, la reprise est beaucoup plus rapide dans un environnement virtuel. Un simple basculement des serveurs virtuels vers une autre machine s’effectue sans impact sur les utilisateurs, et un seul responsable informatique peut gérer beaucoup plus de serveurs bien plus rapidement.
La virtualisation offre des avantages indéniables, mais elle demande une planification et une gestion rigoureuses pour garantir que vos données ne courent aucun risque de corruption et que l’accès est correctement contrôlé. Dans le cadre de votre migration vers un
environnement virtuel, posez-vous les questions suivantes pour assurer une bonne gestion de la transition et vous permettre de tirer pleinement parti de cet environnement :
● Vos outils de sécurité et de sauvegarde existants vont-ils fonctionner dans l’environnement virtuel ?
● Etes-vous contraint d’utiliser des outils de sécurité et de sauvegarde différents pour vos environnements physiques et virtuels ?
● Vos outils de sécurité et de sauvegarde sont-ils complexes à utiliser ?
● Quel est l’impact de votre logiciel de sauvegarde sur vos besoins de stockage ?
● Ce logiciel est-iI étroitement intégré à votre environnement virtuel ?
● Avez-vous défini des politiques pour éviter une croissance non maîtrisée de l’environnement virtuel ?

    Merci de remplir le formulaire ci-dessous pour télécharger le document.


    Livres Blancs