Business intelligence pour PME, PMI : BI, Guide pour choisir la solution optimale | CELGE

Guide pratique pour choisir sa solution BI

homme dessin données centralisées ordinateurLe choix d’un outil de BI approprié pour votre entreprise peut être très difficile et prendre du temps. Afin d’éviter de telles contraintes, nous avons souligné quelques points importants à considérer lors du choix d’une bonne solution BI.

Identifiez vos besoins et use cases les plus fréquents

Avant de sélectionner un outil BI, posez-vous des questions importantes comme :

  • Quels sont les rapports clés que vous consultez ?
  • De quels outils de visualisation de données avez-vous besoin (cartes à barres, à lignes, diagrammes, histogrammes, cartes spatiales, heatmaps…) ?
  • Vos rapports sont-ils un résumé simple ou complexe ?
  • Quelles fonctionnalités utilisez-vous le plus : rapports quotidiens par e-mail, alerte par e-mail, tableaux de bord intégrés…) ?
business intelligence

Dès maintenant,

Comparez les solutions Business Intelligence du marché !

Vous trouverez ci-dessous quelques fonctionnalités communes disponibles sur le marché. Vous devez donc vous assurer que celles-ci correspondent bel et bien à vos use cases.

  • Visualisations des données
  • Filtrage et exploration : possibilité de filtrer un rapport par différentes valeurs personnalisées, ou de naviguer dans un rapport détaillé à partir d’un rapport plus global offrant une vue d’ensemble.
  • Tableau croisé dynamique : possibilité de créer un rapport à partir d’une liste de dimensions et de mesures.
  • E-mail planifié : possibilité de planifier un rapport et de l’envoyer par e-mail à un groupe de destinataires. Utile pour envoyer un e-mail d’état quotidien à la direction.
  • Alerte par e-mail : possibilité d’envoyer des alertes par e-mail, mou ou message lorsqu’il y a des changements soudains ou hors du comportement normal de vos données (par exemple, en cas de chutes impressionnantes de ventes).

Politique de stockage de données

Vous devez déterminer comment seront stockées vos données ? Par exemple, disposez-vous déjà d’une base de données ? Ou alors souhaitez-vous utiliser celle fournie avec le logiciel ?

Certaines solutions BI peuvent importer vos données dans leur logiciel à partir d’une base de données existante et générer des rapports à partir de là. Ce qui vous fait gagner du temps de configuration comparé à une infrastructure propre de données.

bi éditeur sap

Toutefois, cela fonctionne très bien si vos données sont petites et fragmentées. Mais au fur et à mesure que vos données augmentent, le coût encouru augmentera également. Étant donné que vos données sont stockées dans l’outil de BI, vous vous retrouvez limité aux fonctionnalités fournies par l’outil.

De plus, ce qui précède avait du sens il y a de nombreuses années, lorsque la mise en place d’un data warehouse était coûteuse (une licence d’entrepôt de données pouvait atteindre plusieurs milliers d’euros). Mais avec le temps, le coût de construction de ces data w arehouses a diminué avec l’arrivée d’Amazon Redshift, de Google BigQuery ou de l’écosystème Hadoop d’Apache. Les entreprises mettent également en place leur propre infrastructure de données au fur et à mesure de leur croissance.

Le passage à votre propre data warehouse présente ses avantages. Vous n’êtes plus engagé envers un fournisseur de BI particulier et vous pouvez configurer plusieurs outils différents en même temps pour répondre à vos besoins. Votre data analyst peut ainsi mettre sur pied votre propre politique de stockage en développant des modules directement au sein de votre data warehouse.

Processus de création de reportings

Demandez-vous qui sera en charge de la création de ces rapports ? En seront-ils techniquement capables (macros Excel, requêtes SQL, etc.) ou alors sera-ce des profils non techniques (préférant un « drag & drop » par exemple) ?

Certains utilisateurs préfèrent une interface drag & drop pour créer des rapports. Celles-ci sont rapides et pratiques, surtout lorsque vos données sont correctement extraites et formatées. Cependant, des profils plus techniques seront nécessaires lorsque vous ferez face à des données corrompues ou non formatées.

C’est pourquoi certains autres utilisateurs techniques préfèrent des méthodes de préparation de rapport plus personnalisables. Où ils pourront écrire une requête SQL pour extraire des données.

SQL est de facto le langage utilisé lorsqu’il s’agit de travailler avec des données. Avec un serveur SQL, vous pouvez générer des rapports dans n’importe quel format et à partir de là, vous pouvez en faire ce que vous voulez (tableaux croisés dynamiques, analyser des graphiques, etc.).

Dès maintenant,

Comparez les solutions Business Intelligence du marché !

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou! Notre comparateur de logiciels vous permet de confronter les éditeurs entre eux. En moins de 5 minutes, c'est gratuit et sans engagement.

Comparez les éditeurs ici !