Des milliers de camionnettes qui livrent et polluent

Les personnes qui achètent des produits en ligne sont de plus en plus nombreuses, et cela suscite la question de savoir si c’est vraiment un moyen écologique ou si au contraire c’est un pas vers la destruction de notre planète.

La croissance du commerce électronique est porteuse d’opportunités mais pose également des défis majeurs, comme celui d’éviter l’impact environnemental qu’engendrerait le remplacement des visites à pied que nous effectuons dans les magasins par davantage de véhicules pour nous livrer les commandes à domicile.

S’il y a cinq ans, environ 200 000 colis étaient livrés en une journée, la moyenne est aujourd’hui de plus d’un million et demi de colis par jour, un chiffre qui dépasse les trois millions en période de pointe, comme les jours suivant le Black Friday, selon les données de plusieurs organisations de grandes entreprises de livraison.

Emballage

Envoyer un produit acheté en ligne revient à doubler le papier ou le plastique qui aurait été utilisé s’il avait été acheté dans un magasin physique.


Le produit doit être bien emballé pour ne pas être endommagé lors du transport. Si du plastique ou du carton est utilisé, il est clair que ces produits deviendront des déchets qui, espérons-le, finiront par être recyclés, mais cela n’évitera pas la pollution produite par les usines lors du processus de fabrication de ces derniers.

Dès maintenant,

Comparez les logiciels de gestion d’entreprise !

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :

+

Houhou, en moins de 5 min., obtenez un comparatif gratuit des éditeurs de logiciels de gestion d'entreprise ! +7 000 solutions référencées.

Par ici !