Sécurité des objets connectés, Parlement européen & Cybersecurity Act. | CELGE

Cybersecurity Act : les associations de consommateurs s’inquiètent

parlement européenLe « Cybersecurity Act » est un projet de loi porté par le bureau de l’industrie du Parlement européen. Ce projet vise à renforcer la coopération et les certifications applicables à la cybersécurité. Des mesures ont d’ores et déjà étaient mises en place à l’instar de la directive Network and Information Security (NIS) en mai 2018.
Cependant, l’association BEUC (Bureau Européen des Unions de Consommateurs) a relevé un manque en matière de sécurité des objets du quotidien comme les babyphones ou encore les montres connectées. Ils déplorent que rien ne soit prévu du côté des constructeurs visant à respecter ces certifications de sécurité lors de la fabrication des objets connectés.
Une inquiétude qui pourrait devenir alarmante ces prochaines années si la législation n’évolue pas en matière de sécurité sur les objets connectés. Le cabinet IDC estimait en juin dernier que leurs ventes allaient augmenter de 13.6 % d’ici à 2022 pour atteindre un chiffre d’affaire de 1.2 trillion de dollars.
La vitesse de développement des technologies (entre autres pour les objets connectés) est telle qu’il est difficile voire impossible de créer aussi rapidement des lois ou encore des normes de fabrication à respecter en vue de la protection des consommateurs. Pourtant, les organismes de régulation font le nécessaire pour que les normes et lois propres à cette industrie soient appliquées, mais l’évolution ne s’effectuant pas au même rythme, il est probable que le sort des objets connectés prenne un peu plus de temps à intégrer le Cybersecurity Act.

Découvrez nos pages sur les mêmes thématiques :

Comme plus de 20 000 personnes par mois,appuyez-vous sur notre expertise en consultant :