Microsoft rachète pour 7,5 milliards de dollars la plateforme contributive GitHub

microsoftIl vient de se produire une petite révolution dans le monde du logiciel qui met un terme à la bataille larvée que se livraient depuis plusieurs années le créateur de l’emblématique Windows et la plateforme GitHub où chacun peut trouver et déposer en libre accès ses créations software.

Alors qu’au début des années 2000 Steve Ballmer, l’ancien PDG de Microsoft, ne ménageait pas ses efforts pour critiquer son concurrent gratuit LINUX et ses utilisateurs, l’actuel PDG Satya Nadella vient d’annoncer l’acquisition de GitHub.

C’est donc le mariage de deux géants que tout séparait jusqu’alors et qui en surprend déjà plus d’un au prime abord. C’est en réalité un super coup marketing et de communication que vient de s’offrir à prix d’or Microsoft en achetant la plateforme qui permet à plus de 28 millions de développeurs de partager leurs logiciels et près de 85 millions de lignes de code en libre accès. GitHub a permis ainsi le développement de très nombreux logiciels grâce à se partage d’informations.

La reprise de GitHub s’inscrit dans la droite ligne de la nouvelle politique de développement de Microsoft puisqu’après avoir dû gérer dès son arrivée en 2014, les conséquences de l’échec du rachat de Nokia, Satya Nadella a fait le pari du « cloud » et du partage d’informations. C’est ainsi qu’est née Azur la plateforme d’hébergement en ligne de données, de logiciels et d’applications.

Cette branche d’activité de Microsoft connait la plus forte croissance avec une hausse de 93 % de revenus et celle-ci explique aussi le positionnement de la firme dans la reprise de GitHub. Ce choix intervient aussi pour concurrencer AMAZON et IBM qui font la promotion du logiciel libre de droits accessible depuis le Cloud.
Il reste maintenant à savoir comment les utilisateurs de GitHub vont réagir à cette annonce de rachat par l’ex frère ennemi Microsoft. Vont-t-ils continuer à partager et déposer leurs travaux ? Beaucoup craignent en effet que la firme géante ne se serve à son seul profit de cet immense vivier de ressources.